Organisez votre entretien professionnel avant le 30 juin !

Organisez votre entretien professionnel avant le 30 juin !

Partager

Mercredi 2 juin 2021
Se former

L'entretien professionnel est un rendez-vous obligatoire entre salarié et employeur.

Se tenant tous les deux ans, il vous permet d’envisager vos évolutions professionnelles ainsi que les formations en mesure de vous aider à y parvenir.

Initialement prévue début mars 2020, l’échéance de l’entretien professionnel de bilan a été, en cette période de pandémie, reportée une première fois au 31 décembre 2020, puis une seconde fois au 30 juin 2021

A quelques semaines de cette date butoir, retour sur l’importance de ce rendez-vous que vous ne devez pas manquer. 

L’entretien professionnel : pour qui, quand et pourquoi ?

Qu’est-ce que l’entretien professionnel ? 

L’entretien professionnel est un rendez-vous obligatoire, qui doit être réalisé tous les deux ans entre employeur et salarié. Ce rendez-vous doit être honoré par votre employeur, quelle que soit la taille de votre entreprise, la nature de votre contrat de travail et votre secteur d’activité. 

Il ne doit pas être confondu avec l’entretien annuel d’évaluation (EAE). Ce dernier ne répond pas aux mêmes attentes. Comme son nom l’indique, il permet d’évaluer le travail que vous avez effectué durant l’année écoulée et de fixer les objectifs de celle à venir. L’entretien professionnel permet, lui, d’envisager vos évolutions au sein de l’entreprise, mais également celles qui s’offrent à vous en dehors de votre structure, au regard de votre parcours et de vos aspirations. 

Lire aussi : L’entretien annuel d’évaluation : décryptage 

Quels sont les objectifs de l’entretien professionnel ? 

L’entretien professionnel doit ainsi s’attacher à examiner deux points indissociables : vos perspectives d’évolution professionnelle et les moyens à mettre en œuvre pour que vous y parveniez

Il s’agit donc tout d’abord d’évoquer, avec votre employeur, vos progressions au sein de votre structure (changement de poste, promotion ou encore augmentation salariale effectués ou à venir) mais également de s’attarder sur vos éventuels désirs, au-delà des frontières de votre entreprise. Ce rendez-vous permet donc d’évoquer votre employabilité, c’est-à-dire votre capacité à être embauché dans une autre entreprise de votre secteur, mais également de faire part de vos éventuels désirs de reconversion.

Lire aussi : Anticiper et accompagner les reconversions professionnelles  

L’entretien professionnel est ainsi le lieu pour déduire les formations à déployer pour que vous parveniez à vos objectifs

Un état des lieux récapitulatif tous les six ans

Un état des lieux récapitulatif doit être effectué tous les six ans.

A cette date, votre employeur doit pouvoir justifier l’une de ces deux situations :

Soit vous avoir permis de (mesures issues de la loi du 5 mars 2014) : 

  • suivre au moins une action de formation 
  • acquérir des éléments de certification (via une formation ou une VAE)
  • et de bénéficier d’une progression salariale ou professionnelle 

ou bien vous avoir permis d’avoir (mesures issues de la loi du 5 septembre 2018) : 

  • bénéficié de tous vos entretiens professionnels 
  • et d’au moins une formation non obligatoire. 

Si vous travaillez au sein d’une entreprise d’au moins 50 salariés, et que votre employeur n’a pas rempli ces obligations, sachez que ce dernier est alors redevable d’une sanction financière d’un montant de 3 000 €, versée sur votre CPF, au titre d’un abondement correctif.

Une autre échéance au 30 juin : déclarez vos heures de DIF !

Le 30 juin est marqué par une autre échéance importante pour les salariés : le report de vos heures de DIF.  

Lire aussi : https://www.cftc.fr/actualites/formation-ne-perdez-pas-vos-droits-acquis-au-titre-du-dif