“Les CPRI, de très belles opportunités pour les salariés des TPE” Angélique Schwartz, CFTC

“Les CPRI, de très belles opportunités pour les salariés des TPE” Angélique Schwartz, CFTC

Partager

Mercredi 24 février 2021
Élections TPE

Angélique Schwartz a été secrétaire de la CPRI en Paca pendant deux ans.

Elle partage sa vision de ces commissions qui représentent selon elle une belle opportunité pour les salariés des TPE, mais qui pâtissent d’un manque de communication.

 Du 22 mars au 6 avril 2021, votez aux élections TPE !

Pouvez-vous nous expliquer votre rôle au sein de la CPRI Paca ?

J’ai été élue en 2017. Notre priorité fut d’instaurer des canaux de communication pour que les employés des TPE puissent nous faire parvenir leurs requêtes. Nous avons également établi des groupes de travail sur la santé et la sécurité au travail ou encore sur la gestion des conflits.

LIRE AUSSI : Quel dialogue social pour les TPE (très petites entreprises) ?

Quelle est votre vision des CPRI ?

Les CPRI sont de très belles opportunités pour les salariés des TPE. Ils se sentent souvent peu soutenus, isolés, oubliés, lorsqu’il est question de dialogue social. Tout a été mis en place dans notre commission pour les accompagner au mieux, jouer notre rôle d’informateur, de médiateur, aussi. 

Nous étions prêts à pallier l’absence de représentativité dans les très petites entreprises. Mais la réalité, c’est que nous n’avons reçu aucune demande de ces salariés et patrons. Nous étions prêts, mais n’avons tout simplement pas trouvé notre public.

LIRE AUSSI : “La CFTC nous a présenté un défenseur syndical pour nous assister aux prud’hommes”, David

Comment expliquez-vous ce rendez-vous manqué ?

Je pense que les CPRI pâtissent d’un cruel manque de communication. Les salariés et employeurs des TPE ne connaissent tout simplement pas ces structures. Elles gagnent donc à être connues et à remplir la mission qui leur a été confiée.

Que diriez-vous aux futurs votants des élections TPE ?

Que la CFTC est l’organisation syndicale la plus à même de répondre correctement au rôle qui est confié aux CPRI. Ces commissions sont paritaires et pensées pour être des médiatrices entre employés et employeurs. La CFTC, syndicat constructif qui place la discussion au cœur de son approche, y trouve donc une place légitime.

LIRE AUSSI :