`` Assemblée : « Pour que la démocratie vive, il faut du dialogue »
Suivez-nous

Assemblée nationale : « Pour que la démocratie vive, il faut du dialogue »

12 juillet 2022 | Évènement

  • Partage

Devant les parlementaires, la Première ministre a appelé au compromis mercredi 6 juillet. Mais sans majorité absolue, nombreux sont celles et ceux à craindre un quinquennat immobile, notamment face aux dossiers pressants : pouvoir d’achat, retraites, transition énergétique et écologique, etc.

L’été sera chaud. Je ne parle pas ici des températures caniculaires qui ont déjà commencé à frapper l’ensemble du pays, mais bien du climat politique et social.

Les élections législatives n’ont pas permis de dégager de majorité absolue. Tous les partis politiques depuis le 19 juin se renvoient la balle : « j’ai gagné », « vous avez perdu », « vous n’êtes pas légitime »,« vous non plus.

Les mots « blocage, groupe, vote de confiance, motion de censure, majorité relative ou absolue » trustent les chaînes d’information et les éléments de langage des politiques.

Chaque parti joue sa partie, mais qui agit pour la patrie ?

Les experts, les éditorialistes et journalistes spécialisés se régalent déjà de l’inédit de la situation, d’une possible dissolution dont l’issue serait totalement incertaine. Nombre d’entre eux sont ceux qui voyaient jusqu’alors la Ve République comme un monolithe pensée pour un tout puissant pouvoir présidentiel.

La conjoncture politique du moment teintée d’un tripartisme – où trois blocs distincts succèdent à l’opposition droite gauche – nous montre que ce n’est pas le cas.

Le Parlement, l’Assemblée nationale en particulier, et ses 577 élus ont un rôle majeur pour proposer et voter des lois et ainsi définir la politique du pays. Pour ce faire, encore faut-il sortir des vieilles habitudes.

Les logiques de groupes et les postures doivent laisser places au bon sens, à l’intérêt général et à la culture du compromis ou à la quête du consensus.

C’est par exemple le cas avec les retraites, où les uns et les autres se sont enfermés sur la question de l’âge (60 ou 65 ans) alors que ce n’est pas du tout la bonne façon d’aborder cette réforme qui n’est, de toute façon, pas prioritaire.

Pouvoir d’achat, retraite : Cyril Chabanier s’exprime sur BFM Business

Il faut que les députés sortent des slogans de campagne et rentrent dans le fond des sujets.  D’aucuns diront que ce n’est pas leur culture. Qu’ils s’y forment et respectent le débat !

Les groupes politiques représentés à l’Assemblée nationale ne pourraient pas voter conjointement un budget ? Une hausse du Smic ? Une loi en faveur des personnes en situation de handicap ?

Handicap : de nouveaux droits pour les travailleurs des Esat

Dans les entreprises, dans les branches, dans les instances paritaires les syndicats n’y arrivent-ils pas ? Les partenaires sociaux n’ont-ils pas signés 4 accords nationaux interprofessionnels (ANI) ces 18 derniers mois ? Syndicat et patronat ne cosignent-ils pas 90 % des textes en entreprise ?

Pour y parvenir chaque acteur a dû faire des compromis et des pas vers l’autre.

Le dernier de ces accords nationaux concernent justement la modernisation du paritarisme et du dialogue social.

Pour que la démocratie vive et ne soit pas un vain mot, il faut du dialogue.

L’urgence sociale, avec l’inflation galopante qui grève notre pouvoir d’achat, comme l’urgence écologique qui affectent nos vies doivent trouver une réponse politique.

Si les nouveaux députés veulent s’inspirer, qu’ils consultent les propositions de la CFTC, récemment mise à jour sur notre site. Il est de leur responsabilité, quelle que soit leur couleur ou étiquette politique, de s’accorder sur ces urgences et les réponses à y apporter à l’Assemblée.

À ce titre, je suis persuadé que l’absence de majorité absolue ne doit surtout pas être un prétexte à l’inaction. Au contraire, saisissons-nous de cette opportunité pour avancer collectivement vers un avenir commun, vers un horizon plus enthousiasmant pour les générations futures !

Actualités, ressources, ne manquez rien abonnez-vous à notre newsletter

Actualités, ressources, ne manquez rien…

Abonnez-vous à la newsletter !