Professions libérales : emploi salarié, formation et mobilité

Professions libérales : emploi salarié, formation et mobilité

Partager

Mercredi 8 juillet 2020
Très petites entreprises

Les salariés des professions libérales travaillent principalement dans des TPE. Quelles sont leurs possibilités d’évolution ? Le point sur la mobilité et l’accès à la formation dans les entreprises libérales.

Les professionnels libéraux qui exercent leur activité à titre indépendant sous leur propre responsabilité ont une obligation de compétence : ils doivent participer à des actions de formation continue afin d’entretenir leurs connaissances. Ils disposent pour cela de fonds et de dispositifs spécifiques à la formation des professions libérales.

Qu’en est-il de leurs salariés ? Quelles sont les possibilités de formation et d’évolution au sein des TPE libérales ? La CFTC vous en dit plus sur la mobilité des salariés des professions libérales.

Mobilité professionnelle et formation continue dans les entreprises libérales

Quel accès à la formation pour les salariés des professions libérales ?

Si les professionnels libéraux disposent d’outils de formation spécifiques, leurs salariés, eux, bénéficient des dispositifs de la formation professionnelle continue accessibles à l’ensemble des actifs salariés, quels que soient leur âge, leur secteur d’activité ou la taille de leur entreprise. Les conditions d’accès et de demande varient selon les dispositifs.

Qu’il s’agisse de renforcer ses compétences ou d’évoluer vers un autre métier, les dispositifs mobilisables sont multiples (financement, accompagnement, aménagement du temps de travail…). À noter : au même titre que tous les autres actifs, les salariés des TPE libérales peuvent désormais recourir, gratuitement, au conseil en évolution professionnelle. Ce dispositif d’accompagnement personnalisé est assuré par des conseillers d’organismes habilités.

D’après le baromètre de l’OMPL (Observatoire des métiers dans les professions libérales), le plan de développement des compétences (ex plan de formation) est le dispositif de formation continue le plus sollicité dans les entreprises libérales. À l’initiative de l’employeur, il permet le maintien dans l’emploi via le renforcement et l’adaptation des compétences.

La mobilité des salariés dans les entreprises libérales

L’accès à la formation et les possibilités d’évolution ne sont pas les mêmes pour tous les salariés des professions libérales. Les disparités sont plus ou moins marquées selon les entreprises, les secteurs d’activité, les catégories socio-professionnelles, les tranches d’âge, les régions… L’OMPL entend promouvoir la mobilité professionnelle au sein des entreprises libérales, notamment en aidant les salariés à construire leur avenir professionnel, en encourageant le transfert des compétences, et en facilitant la recherche des bons profils par les employeurs.

La mobilité professionnelle dans les entreprises libérales se mesure aussi à partir du nombre de salariés qui, chaque année, entrent dans le secteur ou en sortent. L’OMPL publie à cet effet de nombreux baromètres. Le turnover annuel est important dans la plupart des entreprises libérales relevant du champ de l’OMPL (supérieur à 15 %).

Droit à la formation pour les salariés des professions libérales : où s’informer ?

Si vous rencontrez des difficultés à obtenir des informations auprès de votre employeur ou si vous souhaitez être accompagné dans votre projet de formation, divers interlocuteurs sont disponibles pour répondre à vos questions.

Les CPR-PL (commissions paritaires régionales des professions libérales)

En l’absence de représentants du personnel et de délégués syndicaux dans les TPE libérales, ce sont les membres CFTC des CPR-PL qui sont les plus à même de vous informer.

Les commissions paritaires régionales des professions libérales représentent les salariés et les employeurs des TPE libérales à l’échelle régionale. Leurs membres ont notamment une mission d’information auprès des salariés. La mobilité professionnelle et l’accès à la formation dans les entreprises libérales font partie de leur champ de réflexion.

En savoir plus : Salariés des professions libérales : comment vous représentent les CPR-PL ?

A noter

Si vous êtes salarié d’une entreprise libérale de moins de 11 employés, vous pouvez également contacter la CFTC du département de votre lieu de travail. Nos unions départementales et régionales vous informent sur vos droits à la formation professionnelle.

L’OMPL (Observatoire des métiers dans les professions libérales)

Instance paritaire co-gérée par les organisations syndicales représentatives des salariés (dont la CFTC) et les représentants des employeurs, l’OMPL dresse l’état des lieux du secteur libéral et contribue à la valorisation de ses métiers. Il répond aux demandes spécifiques de la CPNE-FP (commission paritaire nationale de l’emploi et de la formation professionnelle) sur les questions emploi-formation des professions libérales.

En matière de mobilité, l’OMPL propose sur son site web une cartographie des mobilités professionnelles. Cet outil destiné aux employeurs libéraux mais aussi à leurs salariés répertorie un grand nombre des métiers présents au sein des entreprises libérales (relevant du champ de l’OMPL). Son ambition ? Permettre au salarié de construire son parcours professionnel (évolution vers un autre métier, changement de secteur, transfert des compétences…) et faciliter le recrutement.

Exemple : le préparateur en pharmacie qui souhaite évoluer vers un autre métier peut devenir assistant dentaire. Son expérience dans une structure de santé et son sens du contact font partie des atouts à valoriser. En cliquant sur chaque métier qui lui est proposé, le salarié accède à une fiche très complète (parcours de mobilité, compétences transférables, compétences à acquérir/développer, descriptif métier, environnement de travail, liens utiles, etc.).