Consultations citoyennes sur l’Europe : exprimez-vous !

Consultations citoyennes sur l’Europe : exprimez-vous !

Partager

Mardi 29 mai 2018
Union Européenne

Restaurer le lien entre les peuples et la construction européenne

Nous sommes invités à nous exprimer sur l’Europe à travers des consultations citoyennes qui se tiennent dans toute la France et dans 27 pays de l’UE, jusqu’à fin octobre 2018. Collectivités locales, associations, organisations syndicales, etc. sont encouragées à organiser ces consultations.

Les consultations citoyennes sur l’Europe ont été lancées officiellement le 17 avril 2018, à Epinal, par le chef de l’Etat. Collectivités locales, parlementaires, associations, chambres de commerce et d’industrie, établissements scolaires et d’enseignement supérieur, et organisations syndicales sont encouragés à organiser des consultations citoyennes et des exercices de démocratie participative sur l’Europe. Dans une vidéo, Nathalie Loiseau, ministre de l’Europe, nous invite à dire ce que nous aimons, ce que nous critiquons et surtout, ce que nous proposons.

Ces consultations se déroulent simultanément dans 27 pays (sur 28) de l’Union européenne (UE) jusqu’à fin octobre. Six thèmes communs doivent être abordés : prospérité et emploi, développement durable, sécurité, Europe dans le monde, innovation, et unité européenne. Parallèlement, une consultation en ligne est organisée par la Commission européenne.

Pluralité des points de vue et neutralité politique

En France, côté organisateurs, deux conditions doivent être respectées pour obtenir le label du ministère de l’Europe : pluralité et transparence. Tous les points de vue doivent pouvoir s’exprimer, et un compte-rendu des échanges doit être produit. En contrepartie sont fournis kit d’animation, vidéos de formation, fiches pratiques, etc.

Côtés participants, rendez-vous sur quelleestvotreeurope.fr pour prendre connaissance des consultations organisées près de chez vous, et sur touteleurope.eu pour trouver des réponses à toutes vos questions sur l’UE.

Un conseil de surveillance composé de représentants de tous les partis siégeant au Parlement garantit la neutralité politique des consultations. Et un conseil d’orientation composé de personnalités qualifiées prodigue avis et analyses. Une restitution nationale des consultations sera organisée en partenariat avec le Conseil économique social et environnemental (Cese) en novembre 2018. La restitution européenne aura lieu un mois plus tard, juste avant le Conseil européen des 13 et 14 décembre, et quelques mois avant les élections européennes de mai 2019.

« Restaurer le lien entre les peuples et la construction européenne »

Pourquoi ces consultations ? La démarche part d’un vœu formulé par le président français – puis soutenu par les principales institutions européennes – dans son discours à la Pnyx du 7 septembre 2017, lors d’une visite d’Etat en Grèce : « Je souhaite […] que […] dans chacun des États membres, nous puissions pendant six mois organiser des consultations démocratiques qui seront le temps durant lequel […] nos peuples discuteront de l’Europe dont ils veulent». L’objectif ?« Cette large consultation vise à restaurer le lien entre les peuples et la construction européenne», indique le ministère de l’Europe. Ce lien, en effet, fait place, de plus en plus, à la défiance. Il y a deux ans, les Britanniques votaient pour la sortie de l’UE, qui sera effective le 29 mars 2019. Et dans plusieurs pays européens, l’extrême droite progresse.

Laurent Barberon

Crédit photographique : everypixel