Suivez-nous

CNAF : un mandat s’achève, un autre s’ouvre

Politique Familiale

  • Partage

Ça bouge du côté de la branche famille de la Sécurité sociale, qui voit s’installer un nouveau conseil d’administration. À la CFTC, nous renouvelons le souhait que cette branche soit au service de toutes les familles. Nous attendons qu’elle anticipe les changements dans les parcours de vie de chacun, afin d’éviter les situations de fragilité. Mais au-delà, nous souhaitons qu’elle contribue à l’avènement d’une société réellement inclusive où chacun, quelles que soient ses difficultés, quelles que soient ses différences, puisse voir son parcours de vie facilité grâce à des institutions qui s’adaptent à ses besoins. Et grâce à des institutions qui s’engagent aussi en matière d’éco-responsabilité et de lutte contre le réchauffement climatique.

La branche famille s’appuie sur un réseau, sur des équipes de direction, sur des agents et des conseils d’administration en capacité d’être force de proposition, en capacité d’innover et de s’adapter aux contextes de leurs territoires. Si lors de l’intervention d’Adrien Taquet* aux journées nationales des présidents de Caf à Nîmes, ce dernier a souligné le devoir de vigilance sur la charge de travail des agents des Caf, notons que c’est déjà une priorité pour la CFTC tout comme la revalorisation des salaires des agents.  

Par ailleurs, la CFTC réaffirme que toute charge nouvelle doit être compensée. Nous l’avons dit dans le passé, les répercussions de la crise sanitaire sont loin d’être mesurées et il nous faudra être à la hauteur des enjeux. Et ils sont nombreux :

  • un service public de la petite enfance auquel la CFTC adhère… à la condition que les moyens soient à la hauteur de nos ambitions ;
  • une politique jeunesse volontariste qui soutienne les jeunes dans les moments où ils en ont le plus besoin ;
  • un soutien à la fonction parentale, en perte de repères dans un environnement plutôt « chaotique » ;
  • la prise en considération du handicap dans une société qui peine à passer de l’intégration à l’inclusion ;
  • l’animation sociale dans les territoires ruraux quelquefois oubliés ;
  • sans oublier l’après-Covid aux répercussions aussi lourdes qu’insoupçonnables.

D’un côté, la crise sanitaire amorcée il y a maintenant deux ans laissera des traces, tant dans la vie des familles que dans les organisations des Caf. De l’autre, la hausse de la précarité est indéniable et les inégalités sociales et éducatives, notamment chez les jeunes, se sont accentuées. Les conséquences sont loin d’être mesurées.

Mais plus que jamais, la branche famille aura rempli son rôle d’amortisseur social en faisant preuve, une nouvelle fois, d’adaptation et de réactivité. La CFTC félicite et remercie l’ensemble de ses administrateurs et tout particulièrement ses présidents et vice-présidents de caisses pour la part significative qu’ils ont prise dans cette réussite !

* Secrétaire d’État en charge de l’enfance et des familles auprès du ministre des Solidarités et de la Santé

Photo : DR

Actualités, ressources, ne manquez rien abonnez-vous à notre newsletter

Actualités, ressources, ne manquez rien…

Abonnez-vous à la newsletter !