Apprentis : des solutions pour vous loger

Apprentis : des solutions pour vous loger

Partager

Mercredi 14 février 2018
Logement

La CFTC défend l’idée d’un nouveau statut de l’apprenti, afin que ce dernier ait les mêmes droits que les étudiants, notamment en termes d’aides au logement. En attendant, voici quelques pistes pour vous loger si vous êtes en contrat d’apprentissage.

Action Logement

L’ancien « 1 % logement » permet à l’apprenti de 30 ans maximum (selon conditions) de prétendre à plusieurs produits et services : Visale évite de trouver un garant. Votre bailleur (privé) et vous-mêmes souscrivez au dispositif, qui offre une garantie de paiement du loyer en cas d’impossibilité de la part du locataire. Même chose si vous occupez un logement social, avec la Garantie Loca-Pass.
L’avance Loca-Pass est quant à elle une aide financière qui vous permet de verser immédiatement un dépôt de garantie à votre bailleur, à rembourser sans intérêts dans les vingt-cinq mois.
L’aide Mobili-Jeune est une subvention réservée aux alternants, versée pendant trois ans, pour vous aider à payer votre loyer.
Enfin, Action Logement peut aussi vous aider à trouver une colocation bon marché avec LocService.fr, ou un logement temporaire en résidence pour quelques jours et jusqu’à deux ans.

Rendez-vous sur actionlogement.fr.

Résidences et foyers

Vous pouvez chercher du côté des internats (certains centres de formation d’apprentis [CFA] en ont un), ou dans les résidences universitaires : faites une demande de logement au Crous de votre région.
Autre solution : la résidence étudiante privée (rendez-vous sur arpej.fr et adele.org) et la résidence sociale et foyer « jeunes travailleurs » : vous pouvez demander une chambre à l’une des associations de l’ARFJ, l’ALJT ou l’Unhaj. Vous bénéficierez d’un restaurant et de services divers (santé, emploi, permis de conduire, etc.). L’Unhaj propose en outre des logements meublés et équipés et des appartements en sous-location.

Logement social

Exceptionnellement, vous pourrez signer un bail d’un an, éventuellement renouvelable, avec un organisme HLM. Rendez-vous sur bienveo.fr pour faire une recherche de logement social sur toute la France.
Ou adressez-vous à votre mairie.

Cohabitation intergénérationnelle

Une association vous met en relation avec une personne âgée qui pourra vous héberger chez elle, dans une chambre meublée. En échange, vous vous engagez à passer un certain temps avec elle, voire à verser une indemnité financière. Rendez-vous sur reseau-cosi.org* ou lisfrance.org.

Les structures géographiques (conseils régionaux et départementaux et CAF)

Les régions et départements proposent généralement aux apprentis une aide à l’hébergement. Enfin, si vous avez peu de ressources, vous pouvez demander à la CAF l’aide personnalisée au logement (APL) ou l’allocation de logement à caractère social (ALS), quel que soit votre type de logement.

Rendez-vous sur caf.fr.

Laurent Barberon

 

* La CFTC a cosigné, avec le réseau Cosi, une lettre adressée au Premier ministre, proposant de soutenir une évolution réglementaire de la cohabitation solidaire intergénérationnelle 

 

Photographie : Foyer des jeunes travailleurs, ancien couvent des Dames de la Retraite du Mené, à Vannes (Morbihan, France) / Crédit : Fab5669 – Wikimedia Commons