`` Retraites, assurance-chômage : la rentrée 2023 de la CFTC
Suivez-nous

Retraites, assurance-chômage : la rentrée 2023 de la CFTC

5 janvier 2023 | Espace presseLa CFTC dans les médias

  • Partage

Le mois de janvier sera chaud. Aux lendemains des rencontres avec l’exécutif sur les dossiers du moment : réforme des retraites et assurance-chômage, représentants syndicaux et gouvernement sont aux abois. Que défend la CFTC en cette rentrée 2023 ? Retrouvez une sélection des passages médias de Cyril Chabanier.

Retraites, assurance-chômage : la rentrée 2023 de la CFTC

La réforme des retraites

Ouais mais Borne, plus elle négocie, plus les Français sont en colère. Même le leader de la CFTC est en colère (Charline Vanhœnacker, France inter)

Le 7-9.30 (France inter – Nicolas Demorand et Léa Salamé)

On est clairement en train de passer aux 64 ans et ça, ce n’est pas négociable. La CFTC sera parmi les syndicats qui appelleront à la mobilisation dans la rue en janvier.

Retrouvez le replay de l'émission

Cliquez ↦ ici ↤

On nous dit que le report de l’âge de départ est la meilleure solution. Non ce n’est pas la meilleure solution ! Non ce n’est pas la seule solution ! Et non il n’y a pas d’urgence. Il y a d’autres solutions !… La CFTC en a proposé un panel au gouvernement.

Retrouvez le replay de l'émission

Cliquez ↦ ici ↤

La réforme des retraites est injuste et pas nécessaire

Le report de l’âge est un marqueur fort pour le gouvernement. Si 65 ans n’est pas un totem, on va passer à 64 ans avec l’accélération de la loi Touraine.

La réforme de l’assurance-chômage

Une double peine pour les plus précaires

Retrouvez le replay de l'émission

Cliquez ↦ ici ↤

Ce n’est pas en jouant sur la durée de l’indemnisation pour les personnes les plus fragiles qu’on va trouver des solutions au chômage. Ce sont d’autres solutions qu’il faut mettre en place.

Jusqu’à présent l’immense majorité des personnes concernées par les carrières longues sont des personnes qui ont plutôt des carrières pénibles (…) Donc l’argument, aujourd’hui, qui est de dire que toutes les carrières longues ne se valent pas est certes véridique, mais on est sur un ratio de 90 % de carrières pénibles contre 10 % d’acceptables.

Actualités, ressources, ne manquez rien abonnez-vous à notre newsletter

Actualités, ressources, ne manquez rien…

Abonnez-vous à la newsletter !