Handicap : Un spectacle pour changer de regard

Handicap : Un spectacle pour changer de regard

Partager

Mercredi 21 novembre 2018
Théâtre d'entreprise

Du théâtre en entreprise, pour faire bouger les consciences ? C'est le pari de 'Changeons de regard', un spectacle dédié au handicap

Une personne handicapée mal accueillie dans un service. Des employeurs qui recrutent une personne en situation de handicap pour de mauvaises raisons, d’autres qui s’arrêtent à leur « quota » de travailleurs handicapés. Un travailleur qui n’ose avouer son handicap malgré l’obtention de la RQTH, la reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé. Autant de sujets que le spectacle Changeons de regard aborde.

De quoi s’agit–il ?

Changeons de regard est un spectacle itinérant qui se joue dans les entreprises. Sur simple demande. C’est ce que l’équipe du projet appelle « théâtre d’entreprise ». Le spectacle est construit sous forme de sketch. Il y en a 4 en tout. « J’ai rencontré de personnes handicapées mais aussi des responsables diversité et handicap pour recueillir leurs attentes, et ce qu’ils souhaitaient voir dans ce spectacle. Forte de cette matière, j’ai essayé d’être le plus réaliste possible » explique Blandine Métayer, co-auteur du spectacle.

Un spectacle sur le handicap joué par des handicapés

Au nom de ce principe de réalité du terrain, le parti pris a été d’engager des comédiennes et des comédiens également handicapés. Qui mieux qu’eux pour traduire sur scène les émotions et les obstacles liés au handicap ? L’un d’eux, Gérard Lefort est l’autre co-auteur. Il s’est retrouvé en fauteuil roulant suite à un accident de moto depuis 2003. Les deux auteurs se sont rencontrés à une conférence et ont décidé de mettre en commun leurs compétences. Au service de ce projet engagé.

Une des autres interprètes s’appelle Adeline Belloc (en photo de Une). Atteinte de mucoviscidose, elle a été greffée des poumons en 2016 et reconnue travailleur handicapé en 2006.

« Faire jouer des comédiens handicapés favorise un débat plus ouvert et plus riche. Le théâtre favorise l’émotion et le ressenti. On parle à l’intelligence émotionnelle notamment avec le premier sketch dans lequel l’équipe rejette la personne handicapée. C’est assez violent mais cela aboutit à un échange. Voire des confidences. Un jour, une personne est venue nous dire, après le spectacle, qu’elle avait la sclérose en plaques et n’en avait jamais parlé… De manière générale, le spectacle réveille les consciences et en cela, nous touchons à notre but : inciter à changer de regard.» raconte Blandine Métayer, par ailleurs marraine de l’association FDFA (femmes pour le dire femmes pour agir) qui aide les femmes handicapées, 2 fois plus nombreuses à subir les discriminations au travail selon le dernier baromètre du Défenseur des droits.

Chantal Baoutelman

La présentation du spectacle