Le projet CFTC

Le projet CFTC

Partager

Nous renouvelons le dialogue social

Pour nous, le dialogue est un outil privilégié pour concilier performances économiques et sociales en parvenant à des accords « gagnant-gagnant », pour les salariés comme pour les entreprises. Notre statut de syndicat réformiste nous pousse à privilégier un dialogue social efficace.

Un tel dialogue social pourait être inscrit dans la Constitution car il est une opportunité pour réformer le marché de l’emploi. Un comité paritaire permanent du dialogue social en lien avec le Gouvernement et les partenaires sociaux identifierait les sujets sur lesquels solliciter le dialogue entre partenaires. 

Nous construisons un nouveau contrat social

La motion d’orientation adoptée lors du congrès de 2015 a pour enjeu est de proposer un nouveau contrat social.

De nouveaux emplois sont en train de naître, parfois hors du champ de l’entreprise. Une carrière ne s’envisage plus dans une seule entreprise, et les trajectoires professionnelles sont davantage marquées par des périodes de rupture et de transition.

Afin de sécuriser les parcours, la création d’un régime universel de protection sociale prenant en compte ces évolutions devient nécessaire. Pour que celui-ci soit efficace, il faut rattacher les droits sociaux à la personne et à sa trajectoire de vie. C’est dans ce sens que la CFTC a appuyé la création du Compte personnel d’activité (CPA), et propose l’instauration du Régime social universel d’activité (RSUA).

Nous militons pour un numérique au service de l'humain

Notre rôle en tant qu’Organisation syndicale : anticiper les bouleversements et les conséquences de l’introduction de la robotique et du numérique dans le monde du travail.
Les nécessaires adaptations ne doivent pas être contraires aux principes humains fondamentaux, aux normes sociales internationales ou à la lutte contre les effets du changement climatique. Pour prendre la mesure de ces enjeux, la CFTC œuvre pour la mise en place d’un Grenelle de la robotique et du numérique.

Nous protégeons les actifs

Dans une entreprise, quelle que soit sa taille, la CFTC accompagne les salariés. Nous agissons pour faciliter les échanges entre le travailleur et l’établissement employeur.
Veiller, informer, alerter, protéger et proposer, telles sont les missions de la CFTC.  La CFTC a par exemple milité en faveur du droit à la déconnexion. Objectif : mieux respecter les temps de repos et de congés. 

Nous négocions pour les actifs

Nous portons des revendications selon nos principes et nos ambitions pour les travailleurs. Nous intervenons à plusieurs niveaux, toujours dans un esprit de dialogue et de construction sociale : négociation au niveau interprofessionnel, dans les branches professionnelles et dans l’entreprise.

Nous gérons les organismes de protection sociale dans l’intérêt de chacun

L’action syndicale passe également par la gestion des organismes paritaires : Sécurité sociale, chômage, formation… Employeurs et salariés y sont représentés à parts égales. Ensemble, nous gérons, par des décisions politiques, l’orientation et l’utilisation des cotisations sociales.

Nous pesons au niveau national

La CFTC est un partenaire social de poids : elle fait partie des 5 organisations syndicales représentatives au niveau national, et peut donc légitimement s’exprimer au nom des salariés. Ce statut lui permet de donner son avis et son positionnement dans les différentes institutions de la République. Les élus CFTC sont régulièrement consultés et auditionnés (au Parlement, au sein des Ministères, à l’Elysée…) sur des thématiques liées à l’actualité sociale.

A lire

Résumé de l’éditeur : Cheminot puis chef d’entreprise, Philippe Louis a gravi les échelons de la CFTC jusqu’à en devenir président. Il y a fait des rencontres exceptionnelles et nous livre un regard sur sa vie personnelle et professionnelle doublé d’une réfl exion profonde sur la France, le monde du travail et ses mutations. Nous devons construire un nouveau contrat social sans nier ni subir les changements, mais en anticipant les conséquences pour en faire un tremplin vers un monde meilleur. Mener de front vie professionnelle et vie de famille, faire face à la révolution numérique et à la transition écologique, et transformer ces inquiétudes en source d’espérance : à toutes ces questions, Vive le social 3.0 ! répond avec lucidité pour faire du changement une occasion d’avancer et de s’accomplir personnellement et collectivement. Né en 1955, Philippe Louis est marié et père de deux enfants. Cheminot d’origine, il adhère à la CFTC en 1979. Au Congrès de Strasbourg d’octobre 2008, il a été élu secrétaire général de la CFTC dont il devient président en 2011. Il a été réélu en 2015.