Les microtravailleurs… micropayés

Les microtravailleurs… micropayés

Partager

Lundi 23 septembre 2019
Numérique

On les dit précaires, isolés, invisibles… Une étude vient le confirmer (voir ci-dessous).

Que font-ils ?

Ils réalisent des tâches répétitives simplifiées à l’extrême (fragmentées), qui leur sont distribuées via des plateformes numériques. Exemples : copier-coller du texte, répondre à des sondages en ligne, identifier des objets sur des images…

À quoi cela sert-il ?

À contribuer à l’essor de l’intelligence artificielle, d’une part en entraînant les systèmes d’apprentissage automatique de la machine, d’autre part en effectuant des contrôles qualité (vérification de résultats). Ils comblent aussi les lacunes de l’IA : quand celle-ci se révèle incapable d’effectuer certaines tâches, le travail humain vient la compléter… sans que cela soit explicitement dit.

Qui sont-ils ?

  • 260 000 en France (réguliers et occasionnels)
  • … Et 100 millions dans le monde
  • Plus diplômés que la moyenne nationale
  • À 56 %, des femmes
  • Pour un revenu mensuel moyen de 21 € (payés à la pièce)
  • Par le biais de 23 plateformes de travail accessibles en France, dont 14 françaises
  • Sans contrat de travail ni protection sociale

 

Maud Vaillant

Aller plus loin

Télécharger au format .pdf