Suivez-nous

Grève des diplomates du Quai d’Orsay : la CFTC prend les devants

6 juin 2022 | Social

  • Partage

Jeudi 2 juin, près de 500 agents du ministère des Affaires étrangères ont exprimé leur colère face à une réforme visant à supprimer le corps diplomatique, d’après les diplomates en grève. La CFTC s’est très vite positionnée en la personne d’Olivier Da Silva, haut fonctionnaire et membre CFTC.

Grève des diplomates du Quai d’Orsay : la CFTC prend les devants

Jusqu’ici on nous demandait de faire des miracles avec des bouts de ficelles, l’administration nous demande maintenant la même chose, mais il n’y a plus de ficelle

s’agace Olivier Da Silva, diplomate et porte-parole CFTC de l’intersyndicale, sur les marches de l’esplanade des Invalides devant le ministère des Affaires étrangères.

L’objet de sa colère et des centaines d’autres diplomates du Quai d’Orsay ? Une réforme de la haute fonction publique voulue par le Président, qui aura des conséquences sur leurs carrières diplomatiques.

Selon le communiqué de presse de l’intersyndicale, cette réforme est perçue comme « la dernière attaque en règle » contre leurs métiers, leurs expertises et leur avenir. La réponse fut la grève.

Un évènement rare pour ce corps de métiers, puisqu’il s’agit seulement du deuxième mouvement de grève de l’histoire du ministère, où la réserve et la discrétion sont des qualités appréciées.

En outre, les grévistes remettent en cause la « suppression » du corps diplomatique décidée dans le cadre de la réforme voulue par le gouvernement.

Mais aussi une baisse continue et drastique des moyens : le budget du ministère aurait baissé de 30 % en dix ans ! « Diplo en extinction » ou encore « Des moyens pour la diplomatie » pouvait-on lire sur les pancartes de revendication.

Notons qu’avec cette réforme, un diplomate n’est plus assuré de faire toute sa carrière au Quai d’Orsay. Beaucoup y voient donc la fin de la diplomatie professionnelle à laquelle la plupart des agents se sont formés. 

L’intersyndicale à laquelle participe la CFTC a, quant à elle, rappelé lors du rassemblement son souhait de voir s’organiser rapidement des « assises de la diplomatie » afin que le gouvernement écoute et prenne en compte les revendications des agents, quel que soit leur statut.

Image
Un collectif de 500 agents du ministère des Affaires étrangères et plusieurs syndicats ont lancé un appel à la grève jeudi 2 juin.

Crédit photo : CFTC
Image
Image
Les agents se sont opposés au remplacement, à terme, de deux corps parmi les plus prestigieux du MAE pour un corps unique craignant la disparition de la diplomatie professionnelle.

Crédit photo : CFTC
Image
Image
Les agents ont également alerté sur la réduction vertigineuse des moyens alloués au ministère.

Crédit photo : CFTC
Image
Image
« Quelle place veut-on donner au ministère des Affaires étrangères ? », martèle Olivier Da Silva, porte-parole CFTC de l'intersyndicale et haut fonctionnaire, pour qui « ce n'est pas le moment d'affaiblir l'outil diplomatique ».

Crédit photo : CFTC
Image
Actualités, ressources, ne manquez rien abonnez-vous à notre newsletter

Actualités, ressources, ne manquez rien…

Abonnez-vous à la newsletter !