Suivez-nous

[VIDÉO] Une minute avec Cyril C. : « Barème Macron », c’est quoi le problème ?

24 mai 2022 | Évènement

  • Partage

En fixant le coût d’un licenciement, ce barème permet aux entreprises de budgéter, de provisionner ce licenciement, sans causes réelles et sérieuses. Un licenciement qui n’a donc pas lieu d’être. C’est inimaginable. Quel message la « justice » envoie-t-elle ici ? Le droit de punir « sans cause réelle et sérieuse » ? Le droit de licencier injustement, au bon vouloir des employeurs ?

Bonjour à tous,

Aujourd’hui, j’ai envie de pousser un coup de gueule. Un coup de gueule contre une décision récente de la Cour de cassation.

Elle a validé le barème visant à plafonner les indemnités pour les licenciements sans cause réelle et sérieuse. Pour rappel, ce barème est issu des fameuses ordonnances travail de 2017.  

Nous, à la CFTC, nous souhaitions que le juge puisse garder la main et apprécier au cas par cas le montant de l’indemnité en fonction du préjudice subi. En validant ce barème, la Cour de cassation en a décidé autrement.

Concrètement, en fixant le coût d’un licenciement, ce barème permet aux entreprises de budgéter, de provisionner ce licenciement, sans causes réelles et sérieuses. Un licenciement qui n’a donc pas lieu d’être. C'est inimaginable.

Quel message la « justice » envoie-t-elle ici ? Le droit de punir «sans cause réelle et sérieuse » ? Le droit de licencier injustement, au bon vouloir des employeurs ?

On ne parle pas ici de salariés ayant mal fait leur travail ou dont l’entreprise souffre économiquement, mais de travailleurs victimes d’une décision arbitraire ! On touche ici à la dignité des travailleurs. Et c’est notre ligne rouge absolue à la CFTC ! Car non, la dignité ne s’achète pas ! D’ailleurs, je rejette totalement l’idée qui a fait naitre cette réforme selon laquelle « faciliter les licenciements favoriserait les embauches ». Moralement, cette idée s’apparente à un odieux chantage où l’on mettrait en balance l’emploi et la dignité des personnes.
Et surtout, rien ne l’atteste dans les faits.  

La CFTC se battra toujours pour un travail digne. Et elle le redira avec vigueur au prochain gouvernement, en lui demandant de revenir sur cette mesure. 

Actualités, ressources, ne manquez rien abonnez-vous à notre newsletter

Actualités, ressources, ne manquez rien…

Abonnez-vous à la newsletter !