Covid 19 : Questions-réponses à l’attention des apprentis

Covid 19 : Questions-réponses à l’attention des apprentis

Partager

Lundi 23 mars 2020
Coronavirus

Si vous êtes inscrit dans l’un des 1.000 centres de formation d’apprentis (CFA), votre établissement est fermé depuis le lundi 16 mars. Que faire ? Cela dépend de votre situation...

Je devrais être en cours mais mon CFA est fermé

Le Gouvernement a décrété le confinement de la population jusqu’au 31 mars minimum.

Cependant, certaines entreprise sont autorisées à maintenir leur activité.

Si votre entreprise continue de fonctionner, vous devez vous y rendre.  

Si l’endroit le permet, vous devez suivre vos enseignements théoriques à distance depuis votre lieu de travail. Mais vous pouvez aussi le faire depuis chez vous.

Si vous passez à une période d’enseignement pratique (en entreprise) avant le 31 mars, vous reprendrez à ce moment-là votre activité habituelle en entreprise.

Si votre entreprise est fermée, vous devez rester chez vous et, si possible, suivre vos cours à distance, jusqu’à la fin de la période de confinement. 

Si votre période d’enseignement théorique s’arrête avant le 31 mars, vous vous rendriez, en temps normal, dans votre entreprise. Puisqu’elle est fermée, vous aurez droit au chômage partiel (voir ci-dessous).

Tout ce que vous devez savoir sur gouvernement.fr

Je devrais être en entreprise mais celle-ci est fermée

Puisque votre CFA aussi est fermé, vous devez rester chez vous.

Cependant, votre contrat de travail n’est pas rompu. Et le Gouvernement interdit à votre entreprise de procéder au licenciement économique de son personnel. Il ne peut donc recourir qu’au chômage partiel, dont le dispositif est simplifié et renforcé. En tant qu’apprenti, vous avez le droit d’en bénéficier. Votre contrat de travail sera alors suspendu jusqu’à la fin du confinement, et vous percevrez 70 % de votre salaire brut. 

Je suis en entreprise, celle-ci reste ouverte mais mon maître d’apprentissage est absent

Selon les directives du ministère du Travail, votre employeur doit désigner un autre salarié pour assurer votre sécurité.

 

Laurent Barberon