Sortir de la crise par le dialogue

Sortir de la crise par le dialogue

Partager

Mardi 4 décembre 2018
Communiqué de presse

La CFTC et les responsables syndicaux ont alerté vendredi le Premier ministre, Edouard Philippe, sur l'urgence d'apporter des réponses aux diverses souffrances et aux colères qu'elles occasionnent.

Ce mardi midi, le Premier Ministre a annoncé :

  • Un moratoire sur la hausse des taxes affectant le carburant
  • Le gel des tarifs du gaz et de l’électricité cet hiver
  • Le report du renforcement du contrôle technique

Ces premières mesures évoquées répondent en partie aux revendications de la CFTC. Elles ont aussi le mérite de créer les conditions du dialogue.

En effet, en parallèle de ces mesures, le Premier ministre a annoncé la tenue, du 15 décembre au 1er mars, d’un grand débat sur les impôts et les dépenses publiques.

Le premier ministre a ajouté que cette concertation « ne doit ressembler à aucune autre : En mobilisant les institutions; en mobilisant les organisations syndicales et patronales, les ONG, les collectivités locales, les parlementaires ; en démultipliant les façons de participer, il faut définir une organisation pour que tous les Français puissent s’exprimer, démultiplier les façons de participer. Ce débat devra déboucher sur des solutions concrètes ».

Là encore la CFTC ne peut qu’adhérer à cette volonté de dialogue qui est inscrite dans son ADN. Elle portera durant cette concertation les propositions qu’elle a déjà formulées en faveur du pouvoir d’achat, des salaires, et des retraités.

La CFTC demande d’ores et déjà au patronat comme à l’État en tant qu’employeur de relancer les négociations salariales en vue d’une répartition plus juste des richesses. Chacun, qu’il soit salarié ou fonctionnaire, doit pouvoir vivre dignement de son travail !