Suivez-nous

Lutte contre la pauvreté des enfants et des jeunes : La CFTC s’engage

21 mars 2018 |

  • Partage


La grande concertation nationale sur la pauvreté vient de s’achever. Lancée en janvier dernier à la demande du Président de la République, elle va permettre au gouvernement d’élaborer une nouvelle stratégie globale permettant de lutter efficacement contre la pauvreté, notamment chez les plus jeunes.

En octobre dernier, le président de la république avait annoncé la création d’une concertation sur la pauvreté et sur les jeunes, avec en ligne de mire la volonté d’améliorer la prévention et de renforcer la lutte contre la pauvreté.

Il faut dire qu’en France, pays pourtant développé, on compte 3 millions d’enfants pauvres, soit 1 enfant sur 5 ! Des chiffres qui font froid dans le dos. Pour lutter contre ce constat édifiant, le gouvernement veut miser avant tout sur la prévention. Pour ce faire, la ministre de la Santé et des Solidarités a lancé une grande concertation nationale.

Elle a pris trois formes distinctes :

des rencontres territoriales
 des groupes de travail
 d’une consultation publique en ligne

A ce titre, la CFTC a été reçue et a formulé de nombreuses  propositions permettant de lutter efficacement et durablement contre la pauvreté des enfants. Certaines d’entre elles ont été reprises et reformulées dans le document de synthèse consultable sur le site du ministère.

La CFTC a notamment insisté sur : la nécessaire amélioration du suivi des décrocheurs scolaires, l’accompagnement des futures (et jeunes) parents dans leur rôle et leurs devoirs, une meilleure information quant aux droits auxquels les plus pauvres peuvent prétendre (ex : 30% de ayant droits au RSA n’en font jamais la demande) ou, plus évident, militer pour des salaires décents et favoriser l’accès à l’emploi des jeunes (formations, apprentissage). Toutes ces pistes portées par la CFTC ont été reprises dans le rapport et nous nous en félicitons.

Mais au-delà des mesures préconisées par ce rapport, la CFTC souhaite saluer la démarche de la ministre de la Santé et d’Olivier Noblecourt, délégué interministériel à la prévention et à la lutte contre la pauvreté des enfants et des jeunes.

En effet, en interrogeant à la fois le grand public, les territoires, les acteurs locaux et sociaux, autour de 6 thématiques le gouvernement témoigne d’une volonté de traiter le fléau de la pauvreté à la fois en amont, mais aussi de manière transversale.

Ainsi ils ont l’ambition d’appréhender ce sujet avec une vision globale afin de mieux répondre à cette problématique.  Voici les 6 thématiques

          Éradiquer la pauvreté des enfants,
          Prévenir la vulnérabilité des jeunes et favoriser leur insertion,
          Développer l’accompagnement global et les leviers de prévention de la pauvreté,
          Un accompagnement renforcé dans la lutte contre l’exclusion,
          Accès aux droits et aux services, lutte contre le non recours,
          Piloter la lutte contre la pauvreté à partir des territoires.

Dorénavant, il appartient au président de la République de choisir les propositions issues de cette concertation qui nourriront le plan pauvreté. Cet arbitrage présidentiel devrait intervenir avant la fin du mois d’avril.

Actualités, ressources, ne manquez rien abonnez-vous à notre newsletter