Nos aînés et les professionnels qui les soignent méritent plus qu’un toilettage !

Nos aînés et les professionnels qui les soignent méritent plus qu’un toilettage !

Partager
Mercredi 31 janvier 2018
Grève dans les EHPAD

La situation dans les EHPAD n’est plus tenable, pour les résidents comme pour les professionnels. Une intersyndicale unanime (CFTC, CGT, CFDT, FO, Unsa, CFE-CGC et SUD), lance aujourd’hui un appel à la grève nationale, avec le soutien des associations de retraités et l’association des directeurs au service des personnes âgées. Les 50 millions d’euros débloqués par la ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès Buzyn, ne pourront pas, en effet, dissiper des dysfonctionnements lourds, touchant à l’organisation du travail.

Plannings serrés, et d’une rationalité froide confinant à l’absurde (les fameuses 12 minutes de la toilette – en réalité entre 5 et 12 selon les établissements) : les EHPAD sont au bord de l’implosion. Pour les préserver, et rétablir la dignité du traitement de nos aînés, un rapide toilettage n’y suffira pas.

C’est pourquoi, ce matin sur Sud Radio, le président de la fédération CFTC Santé sociaux, Jean-Marie Faure, demandait une pleine mesure du besoin réel : en personnel supplémentaire, mais aussi en formation, que les EHPAD puissent à nouveau mener à bien leur mission première.
Et, pour ce faire, les 50 millions débloqués ne seront pas suffisants… La fédération hospitalière de France (FHF) le rappelait, en effet : 200 millions sont nécessaires, rien que pour remettre les EHPAD à flots (et non pour créer des postes).

Le passage radio de Jean-Marie-Faure, président de la fédération CFTC Santé-sociaux

"Aujourd'hui, on ne permet plus la bientraitance", Hélène Mika, infirmière et élue CFTC au Centre hospitalier de Douai

Hélène Mika était l’invitée de la Grande édition de midi, sur LCI

 

Quelques photos du rassemblement...

crédit photographique : fotolia / dglimages