Suivez-nous

Inégalité salariale : la CFTC n’attend pas !

10 novembre 2016 | Social

Aujourd’hui, 7 novembre à 16h34, les Françaises sont appelées à dénoncer les inégalités salariales. La CFTC soutient et accompagne cette opération symbolique. Au-delà de cette journée, l’égalité professionnelle est un enjeu prioritaire pour notre organisation syndicale. Au quotidien, ses militants signent des accords pour favoriser l’égalité salariale.

Inégalités salariales : ni habitude, ni fatalité

Aujourd’hui, 7 novembre à 16h34, les Françaises sont appelées à dénoncer les inégalités salariales. La CFTC soutient et accompagne cette opération symbolique. Au-delà de cette journée, l’égalité professionnelle est un enjeu prioritaire pour notre organisation syndicale. Au quotidien, ses militants signent des accords pour favoriser l’égalité salariale.
Souvenons-nous : en 1936, lors des négociations sur les premières conventions collectives, les arguments patronaux pour justifier un salaire féminin inférieur se basent sur le fait que « les femmes mangent moins que les hommes » et « raccommodent elles-mêmes leurs vêtements ». Ces arguments n’ont plus cours aujourd’hui, mais d’autres sont silencieusement à l’œuvre. Les femmes seraient moins disponibles, moins endurantes, moins douées pour la négociation et le management, moins dépendantes d’un salaire pour subvenir à leurs besoins, etc. A ces schémas conscients ou inconscients, s’ajoute une réalité : les femmes travaillent plus souvent que les hommes à temps partiel, que celui-ci soit choisi ou imposé.
Ainsi, en 2016, les écarts de salaire « inexpliqués » entre sexe sont toujours de 12%.
Les discriminations envers les femmes sont un énorme gâchis économique mais aussi social. Ce gâchis économique vient d’être mesuré et les résultats sont édifiants. D’après les calculs de France Stratégie, en supprimant ces inégalités, on obtiendrait une hausse du PIB de près de 7% … soit des gains économiques d’environ 150 milliards d’euros par an !
Mais, pour la CFTC, s’il faut combattre les discriminations, ce n’est pas parce qu’elles sont coûteuses pour l’économie. C’est surtout parce qu’elles sont encore plus coûteuses pour les personnes discriminées. Il faut les combattre avant tout parce qu’elles contreviennent au principe d’égalité, qu’elles sont causes de grandes souffrances et peuvent avoir des effets dévastateurs sur la vie professionnelle et personnelle.
// DEBUT postcomposition_moreinformation //

« L'égalité salariale pour 2186 : nous appelons les salariés du groupe Bayard à la mobilisation autour de ce chiffre très parlant. Nous soutenons ce mouvement car nous sommes tous concernés. Dans notre entreprise, les écarts salariaux sont inférieurs à la moyenne nationale mais des progrès restent à faire pour atteindre l‘égalité. Des idées préconçues sur les compétences et la valeur ajoutées des femmes au travail demeurent. Notre directoire est exclusivement masculin… ce qui est une partie de la réponse à la question du « pourquoi ces a priori » … »

// FIN postcomposition_moreinformation //

L’observatoire pour l’égalité a étudié plusieurs mesures pour lutter contre ces inégalités. Nous en relayons quelques-unes en cohérence avec les valeurs de la CFTC :

  • Instaurer un plan de rattrapage des salaires féminins en 5 ans, quand ils apparaissent inférieurs aux salaires masculins, en comparant, dans la branche ou dans l’entreprise, les postes de travail selon le niveau de formation, la charge mentale ou physique et les responsabilités.
  • Suivre, dans le rapport de situation comparée, les carrières des femmes et des hommes et obliger les entreprises à adopter un plan de rattrapage et de lutte contre les discriminations directes et indirectes.
  • Mener une campagne d’intérêt général pour l’élimination de toutes les formes de communication qui maintiennent les femmes et les hommes dans un système de symboles et de références liés à la domination des femmes par les hommes (en lien avec le Conseil supérieur de l’audiovisuel).
  • Déployer des campagnes de communication pour combattre les propos et les pratiques sexistes et le harcèlement sexiste et sexuel au travail, dans les entreprises publiques et privées.
Actualités, ressources, ne manquez rien abonnez-vous à notre newsletter