Reçue à Matignon, la CFTC a redit son opposition à un âge pivot ou âge d’équilibre tel qu’annoncé par le Premier ministre

Reçue à Matignon, la CFTC a redit son opposition à un âge pivot ou âge d’équilibre tel qu’annoncé par le Premier ministre

Partager

Vendredi 10 janvier 2020
Réforme des retraites

Reçue ce jour à Matignon dans le cadre des rencontres bilatérales sur la "conférence de financement" du système des retraites, la CFTC a redit son opposition à un âge pivot ou âge d'équilibre tel qu'annoncé par le Premier ministre.

Pour la CFTC, la question des « 64 ans » est un faux problème. À quelques mois près, c’est déjà aujourd’hui l’âge moyen de départ effectif à la retraite pour de nombreux travailleurs. ils seront plus nombreux encore d’ici l’entrée en vigueur du futur régime. Le vrai enjeu autour de cet âge d’équilibre réside dans le risque d’une décote pérenne appliquée dès 2022. Inacceptable pour la CFTC !
Alors que s’ouvre un nouveau cycle de concertation, la délégation CFTC a demandé au Premier ministre qu’il s’engage publiquement et très vite sur la « raison d’être » de ce cycle. Ce dernier n’a de sens, a-t-elle précisé, que si le dialogue social et ses acteurs sont respectés ! En d’autres termes, le projet de loi remis au conseil d’État doit pouvoir évoluer en intégrant tout ou partie du compromis auquel seront parvenus les partenaires sociaux durant la concertation.