Gardes collectives : la meilleure solution pour faire garder votre enfant ?

Gardes collectives : la meilleure solution pour faire garder votre enfant ?

Partager

Jeudi 28 février 2019
VIE PRATIQUE

L’ACCUEIL COLLECTIF - Les avantages des gardes dites “collectives” sont nombreux. Votre enfant est accueilli dans une structure adaptée, pour un coût limité.

Il s’éveille au contact des autres, encadré par des professionnels de la petite enfance. Mais certains dispositifs manquent de flexibilité, ou de places ! La CFTC vous propose un tour d’horizon des différentes solutions.

Accueil collectif : quelle solution choisir ?

Il existe de nombreuses formules pour faire garder votre enfant. Vous devrez choisir celle qui convient le mieux à ses besoins, mais aussi à votre mode de vie (horaires et lieu de travail, situation familiale, revenus, temps libre…). 

● Les crèches municipales

Publiques, elles dépendent de la mairie ou du département. Les enfants y sont gardés par des puéricultrices et auxiliaires de puériculture. Pour avoir une chance d’obtenir une place, mieux vaut s’y prendre tôt, dès le début de la grossesse !

● Les crèches parentales

La crèche parentale est une structure associative de petite taille accueillant une vingtaine d’enfants et gérée par les parents eux-mêmes. Chacun participe, en alternance, à la garde des enfants (un jour par semaine généralement). Ils sont aidés par des puéricultrices et des spécialistes de la petite enfance. Inconvénient : il faut avoir du temps !

Les crèches familiales

Pris en charge par un réseau d’assistantes maternelles, les enfants sont gardés à domicile mais participent également, plusieurs demi-journées par semaine, aux activités d’une crèche collective. Les crèches familiales constituent donc un mode de garde original, alliant accueil individuel et collectif, considéré comme idéal par un grand nombre de spécialistes. Inconvénient : elles sont encore assez coûteuses à mettre en place pour la collectivité, et donc peu nombreuses .

La halte-garderie

Municipale ou privée, elle accueille les enfants quelques heures ou demi-journées par semaine. Son rôle est d’aider les parents à concilier vie personnelle et vie professionnelle. Les enfants sont encadrés par des auxiliaires de puériculture et des titulaires du CAP petite enfance.

Le multi-accueil

Gérés par les mairies, ces espaces proposent aux parents plusieurs modes de garde, combinant accueil régulier et accueil occasionnel, à temps plein ou à temps partiel. Plus souple, cette formule permet elle aussi une meilleure conciliation des temps de vie. Dans chacun de ces cas, le coût de la place dépendra de vos revenus. Des aides de la CAF (Caisse d’allocations familiales), de la mairie ou du département sont possibles.

Crèches d’entreprises ou inter-entreprises : la bonne alternative ?

La crèche d’entreprise fonctionne comme la crèche municipale, mais les enfants des salariés sont accueillis au sein même de l’entreprise, ou à proximité. Elle peut aussi profiter aux employés de plusieurs sociétés : on parle alors de crèche inter-entreprises.

Ce type de garde est soumis à la même réglementation et aux mêmes normes de sécurité. Les enfants sont encadrés par une équipe pluridisciplinaire formée par des professionnels de la petite enfance.

Ces espaces proposent souvent une garde régulière ou occasionnelle, parfois même d’urgence. Particulièrement adaptée aux jeunes parents actifs, la crèche d’entreprise présente de nombreux avantages :

  • Horaires de garde adaptés aux horaires de travail
  • Plus besoin de courir d’un endroit à un autre pour déposer et récupérer vos enfants !
  • Comme en crèche municipale : activités pédagogiques adaptées à l’enfant et apprentissage de la vie en collectivité
  • Peu de contraintes administratives
  • Possibilité d’aller voir votre enfant pendant la pause déjeuner

Le fonctionnement de ce mode de garde profite aussi à l’entreprise (moins de retards ou d’absentéisme) et favorise l’équilibre entre vie personnelle et vie professionnelle, cher aux valeurs que nous défendons à la CFTC. Dans un rapport gagnant-gagnant, les crèches inter-entreprises rassemblent différentes sociétés autour d’un projet commun : celui d’améliorer le bien-être des employés et d’augmenter la productivité des entreprises.

Autre avantage : créant de nouveaux espaces de garde plus adaptés aux territoires et aux temps de vie, les crèches d’entreprises permettent de faire face à la pénurie de places devenue caractéristique des crèches municipales.

Combien coûte une place en crèche d’entreprise ?

Le prix est le même qu’en crèche municipale. Il est calculé en fonction de vos revenus et du nombre d’enfants à charge.

Et qui finance ? L’entreprise, les parents, mais aussi la CAF ou la MSA (Mutualité sociale agricole) dans une grande majorité des cas. Des subventions du conseil général sont également possibles dans certains départements.

Profitant à tous, le développement des crèches d’entreprises est encouragé par l’Etat via différentes mesures fiscales. En plus des subventions, l’entreprise bénéficie de crédits d’impôts (crédit d’impôt famille (CIF) égal à 50% des dépenses investies et déductibilité fiscale sur les frais de fonctionnement à la charge de l’entreprise).

Le total de ces aides permet une réduction importante des coûts de fonctionnement.

Crédit photographique : Pixabay / Regenwolke0