#Paris2024 : La CFTC s’engage pour l’exemplarité des Jeux olympiques et paralympiques !

#Paris2024 : La CFTC s’engage pour l’exemplarité des Jeux olympiques et paralympiques !

Partager
Lundi 20 mars 2017

Les 5 principales organisations syndicales signent une charte sociale

La CFTC, ainsi que la CFE-CGC, la CFTC, CGT, CGT-FO et le comité de candidature Paris 2024 se sont engagés au respect d’une « Charte sociale » posant un objectif d’exemplarité sociale des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024. La CFTC est heureuse de pouvoir soutenir la candidature de la Ville de Paris aux Jeux olympiques et paralympiques de 2024.

En lice avec San Francisco pour l’organisation des prochains jeux olympiques et paralympiques d’été, la candidature de la ville de Paris est un véritable atout pour le rayonnement économique du pays, avec de belles perspectives d’emploi.

Organiser la sécurité des emplois

Ces perspectives ne doivent pas être gâchées par le recours massif à l’emploi précaire, comme cela peut être le cas lors des grands événements sportifs, dont l’organisation suppose souvent un agenda très serré. Une organisation en amont doit pouvoir permettre à ces Jeux de se révéler un gage de pérennité pour les emplois créés.

Ce serait alors une grande fête nationale incluant travailleurs handicapés, chômeurs de longues durées, séniors et jeunes des zones prioritaires – dont les territoires seront fortement impactés par la mise en place des différentes structures d’accueil.

KMSP Paris 2024

Les signataires, de gauche à droite : Laurent Berger, Secrétaire général de la Confédération Française Démocratique du Travail (CFDT), Philippe Martinez, Secrétaire général de la Confédération Général du Travail (CGT), Tony Estanguet, co-président de Paris 2024, Bernard Lapasset, co-président de Paris 2024, Jean-Claude Mailly, Secrétaire général de Force Ouvrière (CGT-FO),  Alain Giffard, Secrétaire général de la Confédération Française de l’Encadrement -Confédération Générale des Cadres (CFE-CGC), Bernard Sagez, Secrétaire général de la Confédération Française des Travailleurs Chrétiens (CFTC)

Exemplarité des conditions de travail

Organisée autour de 4 thématiques principales, cette charte comprend 16 mesures opérationnelles dotées d’une forte dimension sociale.

Des propositions qui devront être prises pour argent comptant car elles permettront de cadrer les conditions d’emploi générées par ces jeux. Emplois directs et indirects, puisque les 4 premières dispositions proposent un encadrement des marchés publics, avec une garantie d’accès aux petites et moyennes entreprises, à laquelle s’ajoute une clause de responsabilité sociale et environnementale.

Une chance de briller trois fois

L’occasion de montrer au monde entier nos capacités d’accueil, notre attrait touristique et économique. L’occasion également de démontrer notre exception sociale et d’offrir des jeux triplement gagnants : sportivement, économiquement et socialement.

Pour Bernard Sagez, secrétaire général de la CFTC, la signature de cette charte est une décision pragmatique et intelligente :

«Y-a- t-il plus belle vitrine que ces Jeux pour montrer le savoir-faire de nos entreprises ? Mais derrière l’organisation de cet événement sportif, il y a des femmes et des hommes avec une multitude de statuts (bénévoles, salariés, indépendants,intérimaires…) qu’il convient de protéger et d’accompagner (Formation, VAE…) à travers la sécurisation de leurs parcours professionnels. En signant la Charte sociale, la CFTC s’assure que cet objectif sera mis en œuvre ».

En signant cette charte les principales OS et le comité olympique ont invoqué un devoir d’exemplarité auquel la CFTC tient particulièrement : défendre le salarié en tant qu’humain et non en tant que main d’oeuvre éphémère… pour faire monter tous les salariés sur la première marche du podium !

Kevin Arquillo.