Economie numérique et nouvelles formes d’emploi, la CFTC invite la FEPEM (Particuliers employeurs) à débattre

Economie numérique et nouvelles formes d’emploi, la CFTC invite la FEPEM (Particuliers employeurs) à débattre

Partager
Jeudi 18 mai 2017

Économie numérique : opportunités et freins du développement des services à la personne et de l'emploi à domicile

Le secteur des services à la personne et de l’emploi à domicile, 2e employeur de France après l’artisanat, est touché par le phénomène de l’uberisation : désormais, des plateformes numériques y mettent en relation les offreurs et les demandeurs.
Alors que les emplois créés ont pour particularité notable de ne pas être délocalisables, le secteur se donne ainsi à voir comme un cas d’école.

Une étude de fond à l’initiative de la CFTC

L’étude IRES L’informatisation des services à la personne, réalisée par le sociologue Charles Stoessel* et commanditée par la CFTC, paraît ce mois-ci.

L’étude montre que ce pan de l’économie, vecteurs d’emploi et de lien social, vaut d’être pris à bras le corps par les pouvoirs publics et les partenaires sociaux.

En effet, le secteur, peu contractualisé, laisse place à de nouvelles pratiques parfois en dehors (ou à la lisière) des cadres légaux existants

Débat entre une organisation syndicale et une organisation patronale

La CFTC et la Fédération des particuliers employeurs (FEPEM) se rencontreront, avec l’auteur de l’étude, le 10 juillet, au cours d’un débat visant à faire le point sur les opportunités et les freins au développement des services à la personne et de l’emploi à domicile.

Ensemble, ils essaieront de répondre aux questions suivantes :

  • Comment développer l’emploi à domicile et les services à la personne ?
  • Dans le cadre d’une relation directe employeur-employé quels rôles peuvent et doivent jouer les organisations syndicales et patronales ?
  • Quels leviers les pouvoirs publics peuvent-ils actionner pour faciliter et stabiliser l’emploi dans ce secteur ?
  • Faut-il craindre l’uberisation ou s’enthousiasmer des opportunités rendues possibles grâce au numérique ?
  • Quel avenir pour le dialogue social ?

 

* Charles Stoessel est sociologue du travail. Membre associé du LISE, rattaché au CNAM et au CNRS, son bureau d’études, Opus Citatum, intervient dans le champ de l’emploi, de la santé-sécurité et de la qualité de vie au travail.