2012-05-14
Une nouvelle approche du dialogue social nécessaire.

Une nouvelle approche du dialogue social nécessaire

14 mai 2012
L'édito de Pascale Coton pour La Lettre confédérale CFTC 1398/99 du 3 au 16 mai 2012
Le 6 mai dernier, les Français ont rendu leur verdict : c’est à François Hollande qu’ils ont décidé de confier les rênes du pays. Après une campagne électorale particulièrement tendue et agressive, nous espérons que le début du nouveau quinquennat sera synonyme d’apaisement dans les relations entre l’exécutif et les partenaires sociaux.
 
Soucieuse depuis sa création de la qualité du dialogue social, la CFTC rappelle que le respect des corps intermédiaires est gage de démocratie sociale. Nous demanderons donc à être reçus sans tarder par le nouveau président de la République pour lui faire part de nos attentes et revendications, plus particulièrement notre attachement au pluralisme syndical qui passe par la possibilité offerte à chaque organisation, quelles que soient sa sensibilité et son audience, d’exister et de s’exprimer.
 
Nous souhaitons également pouvoir lui exposer notre projet de création d’un comité paritaire permanent de dialogue social : un nouveau modèle et de nouvelles méthodes de travail doivent être redéfinis en vue d’une plus grande efficacité et d’une meilleure prise en compte des attentes du monde du travail et des familles. Cette nouvelle approche du dialogue social que la CFTC appelle de ses vœux est d’autant plus nécessaire que la crise à laquelle nous sommes confrontés depuis plusieurs années est loin d’être terminée.
 
La volonté manifestée par François Hollande durant la campagne électorale d’« ériger en principe constitutionnel le dialogue social » va donc dans le bon sens. Les premières mesures annoncées par l’entourage du président élu – réforme des retraites, augmentation du pouvoir d’achat, hausse du Smic…, ainsi que le refus affiché des politiques d’austérité, sont toutes aussi pertinentes. Reste à voir quelle traduction concrète il en sera fait et comment les organisations syndicales y seront associées.
 
Enfin, nous attendons beaucoup de la « conférence nationale pour la croissance et l’emploi » qui devrait se tenir à la mi-juillet : ce sera l’occasion pour nous de montrer qu’il faudra compter avec la CFTC pour faire triompher la justice sociale.
 
Pascale Coton
Secrétaire générale
 
Retour à la liste .