2015-05-19
25 mars 2015
​Le 30 mars, la proposition de loi sur le devoir de vigilance sera examinée à l’Assemblée nationale. Cette proposition de loi conduira les multinationales françaises à mettre en place un plan de vigilance pour prévenir les atteintes aux droits de l’homme et de l’environnement dans leurs filiales et chez leurs sous-traitants. Mais derrière cette proposition de loi, des vies sont en jeu. Actuellement, le vide juridique constitue une incitation à brader le social et l’environnemental.

​A cette occasion la CFTC et ​Amesty International, les Amis de la Terre, le CCFD-Terre solidaire, la CFE-CGC, la CFDT, la CFTC, la CGT, le collectif Éthique sur l’étiquette, le Forum citoyen pour la RSE, la Ligue des Droits de l’Homme, Peuples Solidaires– ActionAid France et l’association Sherpa​ ont organisé une conférence de presse ce mercredi 25 mars, pour présenter leur position et propositions​.
17 mars 2015
La CFTC regrette l’annulation de la séance de négociation
16 mars 2015
L'édito de Pascale Coton pour
La Lettre confédérale CFTC 1477
16 mars 2015
Simplification oui, appauvrissement non !
16 mars 2015
Le "social speed dating" CFTC vu par Éric Courpotin, secrétaire adjoint de l'Union régionale des Pays de la Loire
16 mars 2015
Faire reculer l’illettrisme