2012-03-27
Travail dominical.

Travail dominical

27 mars 2012
Un dernier pour la route ?
Vite, vite. Le ministre du Travail tient à satisfaire les grandes enseignes de bricolage avant les élections, et son dernier coup de canif à un repos mérité et à une vie de famille sera pour les salariés de ces magasins.
 
Pourtant, la loi Mallié d’août 2009 qui permet l'ouverture dominicale des commerces dans certaines zones touristiques, thermales et dans les grandes agglomérations, prévoit déjà des dérogations permanentes dans les magasins de meubles et les jardineries. Mais le dieu commerce n’est jamais rassasié…
 
Alors que ces dispositions étaient sensées être définitives, et que Bricorama a été condamné en janvier pour avoir illégalement ouvert trente magasins à Paris et en Île-de-France, le ministre a fait savoir aux partenaires sociaux qu’il souhaitait étendre la liste des dérogations par décret afin que les magasins de bricolage y soient inclus.
 
« La CFTC dénonce un acte politique clientéliste qui est décidé après une série de condamnations de magasins pour ouverture illégale le dimanche », s’insurge Patrick Ertz, président de la fédération CFTC-CSFV (Commerces, services et force de vente) « Ce projet ne répond pas a un besoin du public et ne se justifie ni économiquement ni socialement. » précise-t-il, ajoutant que, sorti en « catimini », il n’a donné lieu à aucune négociation préalable sur les contreparties aux salaries (majoration de salaire, volontariat).
 
Les patrons ne sont pas contents non plus. La CGPME et la fédération du négoce des bois et des matériaux de construction (FNBM), dont les adhérents ne sont pas concernés par la dérogation, alors qu’ils sont en concurrence avec les grandes surfaces de bricolage, s’opposent à la manœuvre. « Nous poursuivrons notre combat pour préserver la vie personnelle et familiale de l'ensemble des salariés » rappelle Patrick Etrz.
 
Retour à la liste .