2012-02-27
4 mars.

4 mars

27 février 2012
Que ferez-vous ce dimanche 4 mars ?
Vous pouvez rester en famille, faire du sport ou encore privilégier votre vie associative ou militante… Voire faire tout ça en même temps en défendant le repos dominical ! Ce 4 mars est proclamé Journée européenne pour le dimanche sans travail.
 
L’Alliance européenne, à laquelle appartient la CFTC, appelle tous ses membres, les sympathisants et les citoyens européens à se mobiliser pour cette cause commune. Pour les membres de l’Alliance européenne, le dimanche doit rester un jour à part, sans consommation ni production. “En ces temps de crise (…) où l'emploi et les droits sociaux sont de plus en plus mis à mal, le dimanche chômé est une démonstration claire et visible que les personnes et les sociétés dans leur ensemble ne sont pas uniquement soumises au travail ni à l'économie” explique l’Alliance dans son communiqué.
Et ce n’est pas la CFTC qui va la contredire : “C’est une question de choix de société. Pour la CFTC, c’est clair : la personne humaine est au centre. Cela veut dire que le dimanche c’est le temps de la vie de famille, de la vie avec des amis, la vie spirituelle… le temps de la vie tout court !explique Joseph Thouvenel, vice-président confédéral. C’est pour cela que la CFTC invite les structures et ses militants à organiser des actions ce 4 mars.

Des petites actions (opérations de tractage, relais de l’information en entreprise…) qui, agrégées, donneront de la visibilité à cette journée et à la CFTC. Envoyez-nous vos photos ou vidéos du 4 mars à communication@cftc.fr, nous ferons suivre et les diffuserons dans nos publications (webTV, La Vie à défendre) ! L’Alliance les publiera aussi sur son site www.europeansundayalliance.eu.
 
Bon dimanche !
 
>> Pour plus d'idées sur les actions possibles, vous pouvez consulter les exemples sur : www.allianzfuer-den-freien-sonntag.de et www.sonntagsallianz-bayern.de
 
 
En Europe, comment ça se passe ?

Si l’Autriche bannit tout travail le dimanche, à l’inverse il est autorisé sans aucune restriction en Hongrie, Irlande, Roumanie, République tchèque et Suède. En Pologne, seuls douze dimanches sont chômés. En Grande-Bretagne et au Portugal, il est permis avec des restrictions horaires. Parmi les pays plus restrictifs (Belgique, Danemark, Espagne, Grèce, Italie, Pays-Bas), l’Allemagne, dont on vante l’efficacité économique, n’autorise le travail que huit fois par an et d’autres dimanches et jours fériés pour motifs majeurs avec horaires restreints.

 
Retour à la liste .